Les questions techniques
Rechercher
  • lexique type de tissus

    Textiles ajourés

    Devant une fenêtre, les textiles ajourés laissent entrer les rayons du soleil et filtrent la lumière.
    La dentelle, traditionnellement en fil de lin peut être utilisée seule ou en voilage : elle donne une lumière douce et tamisée.
    La mousseline, composée de fils de coton peu serrés, est le plus fin et le plus léger des voilages à utiliser en sous-rideaux.
    L'organdi, variante de la mousseline, a une texture plus raide. En drapant de généreuses quantités, elle fait de magnifiques rideaux.
    Les voilages modernes, composés de fibres synthétiques, ont l'avantage d'être moins chers et faciles à laver.

    Tissus rayés

    La simplicité graphique des tissus rayés convient à tous les styles et s'associe à tout type de textiles unis.
    Le guingan, toile de coton et de fibres végétales, présente de chaque côté une quantité égale de rayures bicolores de même largeur qui créent, au point de rencontre, un troisième coloris.
    Le coutil, toile de coton fine très serrée, est un tissu raide aux larges rayures. A utiliser en dessus de lit, pour recouvrir des coussins ou des sièges. Attention! lavez ce tissu avant emploi car il rétrécit.

    Rayures et effets d'optique

    Pour des rideaux, choisissez des rayures verticales pour augmenter la grandeur de la pièce tandis et des rayures horizontales pour élargir la fenêtre et en diminuer sa hauteur.
    Sur du mobilier, les grosses rayures modifient les proportions d'un canapé trop profond et les fines rayures mettent en valeur les courbes d'un siège.

    Lignes géométriques

    Les tissus à carreaux donnent une atmosphère chaleureuse à une pièce.
    Le madras, léger coton indien bon marché, présente une large palette de teintes, des tons pastels à des couleurs plus éclatantes. En coussin, il égaye un canapé, en nappe, retombant largement sur le sol, il éclaire la table.
    Les tissus écossais, traditionnellement rouge et bleu marine, prennent aujourd'hui des couleurs plus vives et se marient parfaitement avec des tissus unis ou finement rayés. Originellement conçus en laine, ils sont particulièrement adaptés pour recouvrir des sièges. Leur déclinaison en soie légère peut être confectionnée en rideaux.

    Motifs imprimés

    Aux couleurs du Sud, les imprimés provençaux se déclinent dans des motifs floraux ou géométriques. L'intensité des tons s'adapte parfaitement aux maisons de campagne ensoleillées en nappes, rideaux ou couvre-lits.
    Les cachemires, dont les motifs sont souvent inspirés de feuilles ou fleurs stylisées, ont des couleurs riches et intenses qui rappellent l'Orient. Ils s'utilisent idéalement en coussins, en mélangeant plusieurs motifs dont les couleurs s'associent et comme il existe généralement deux versions d'un même modèle, on peut jouer sur les recto-verso d'un coussin.

    Personnages et décors floraux

    Les tissus aux dessins imprimés présentent une grande diversité de couleurs et de graphisme.
    La toile de Jouy, illustrée de scènes du XVIIIème, s'utilise en tenture murale (doublée de molleton pour lui donner de la consistance) et sur des chaises mettant en valeur les lignes d'époque. Veillez toujours à ce que le motif central soit bien positionné et pas tronqué car ce textile est un tout.
    Tissu de coton au charme désuet et fané, le chintz, au décor végétal imprimé de plusieurs coloris sur fond pastel, s'utilise surtout en rideaux et nappes pour créer une ambiance très "cosy".

    Tissus piqués

    Les tissus piquées, tel le boutis marseillais, sont composés de deux tissus de coton recouvrant une garniture et unis par des points dont les lignes forment des dessins.
    Le patchwork, tradition britannique, est composé de plusieurs pièces qui, côte à côte, forment une nouvelle étoffe. Les qualités pratiques et décoratives de ces modèles sont particulièrement adaptées aux couvre-lits.

     

    Somptueuses étoffes

     

    Le chatoiement des tissus dérivés de la soie en font de somptueuses étoffes.
    La bourette, soie naturelle au toucher et à l'aspect légèrement mat et irrégulier, fait de beaux rideaux souples avec une longue retombée sur le sol.
    Le satin, étoffe de soie, présente un aspect brillant et lisse à l'endroit et mat à l'envers. C'est un tissu d'ameublement étincelant idéal pour les coussins ou même les rideaux.
    L'imberline, variante du satin, a souvent des rayures aux tons très vifs. Plus résistante, cette étoffe peut recouvrir des sièges.

    Fastueuses étoffes

    Etoffe de soie monochrome et réversible, le damas est tissé sous une armure de satin au dessin mat sur fond brillant.
    Le brocart, fabriqué essentiellement sur commande, descend du damas mais a des dessins en relief. Tous deux sont des tissus fastueux aux coloris classiques (rouge ancien, or, crème). Ils font de majestueux rideaux dans un décor de style ou de grandes nappes avec de larges retombées.

    Doux velours

    Le velours, du latin "villosus" signifiant "poilu", est composé d'une couverture de poils serrés sur une armure de toile. Il se décline en soie (le plus cher), en laine (rude), en coton (le moins cher et le plus pratique) ou en fibres synthétiques (plus tenace à la lumière). Pour recouvrir des sièges préférez un velours "gaufré" (avec des motifs en relief imprimés aux fers chauds). En rideaux, son épaisseur protège de la lumière.

    La laine et ses dérivés

    Issus de la toison du mouton, les textiles laineux sont assez nombreux.
    La flanelle, léger lainage, crée d'élégants rideaux et s'utilise aussi pour les tentures murales et les plaids.
    Le molleton, flanelle épaisse, est un tissu de laine chaud et doux pour doubler les dessus de lit et les rideaux.
    Le jersey (tricot composé de mailles endroit sur une même face) et le tweed (gros tissu de laine souvent tissé à la main) servent essentiellement à recouvrir des sièges.
    Enfin, le feutre (poils de mouton comprimés et agglutinés) est un textile dense particulièrement adapté aux sièges. Moelleux et résistant, il ne s'effiloche pas.