RENAISSANCE : fin XV – milieu XVI : 1495-1530 - Page 3

Tapissier d'ameublement | les styles de sieges - RENAISSANCE : fin XV – milieu XVI : 1495-1530

. Posted in information

 

RENAISSANCE : fin XV – milieu XVI : 1495-1530

Le style "Renaissance" tourne résolument le dos au "style médiéval".
Même si l'on conserve certains meubles gothiques, pour leur utilité, les ornements classiques
issus de la Renaissance italienne viennent s'y greffer.

Le siège dérive de son ancêtre de la renaissance appelé caquetoire, chaise (ou chaire)
à bras ou fauteuil ce n'est qu'a partir des années 1630 que le terme de fauteuil entre dans le vocabulaire.
Sa principale caractéristique est son assise trapézoïdale permettant l’accueil des imposantes
robes à panier en vogue à l'époque Durant cette époque, le bois des chaises principalement utilisé était le chêne,
déjà beaucoup utilisé durant le Moyen-Age, puis apparaît progressivement le bois noyer qui est plus facile à travailler
et en particulier à sculpter.

  • Caquetoires (ou Taillemouse qui désigne un gâteau en trapèze pour faire référence a la forme de l'assise).

    Il a été largement utilisé en France au cours de la renaissance. Cette chaire est l'une des plus connus des meubles de la Renaissance française. Cette chaire est souvent associée à des groupes de femmes qui siègent à eux et de parler. Le siège n'est pas rectangulaire comme la plupart. En raison de l'absence de systèmes de chauffage dans les maisons, les femmes ont tendance à porter plusieurs couches de jupons et jupes à garder au chaud. C'est souvent entravé leur installation dans des fauteuils normalement proportionné. Ainsi, la structure du siège est disposé de telle façon que les femmes puisse facilement s'asseoir dans la chaise avec leurs grandes jupes. Ces chaises ont été également faite de noix de chêne pas parce que le dossier pouvait être plus finement sculpté. Cette chaise utilise des tenon et mortaise joint. Cette technique a été utilisée dans la chaise de sorte qu'aucun des clous soit visible et il n'y à donc pas de colle à utiliser.
    Le nom est dérivé de caquetoire "caqueter", fait référence aux réunions ou les femmes s'entretenaient ensemble.

- le coffre disparait.

- piètement avec entretoise absolument nécessaire à cause de la grande hauteur d'assise.

- ceinture : droite en plan et en élévation

- tablier :décor sous ceinture

- support d'accotoir dans la continuité des pieds

- accotoir ajouré

- haut du dossier terminé en fronton ou fronton brisé.

- dossier incliné de 12 degrés environ, pour essayer d'augmenter le confort.

Caquetoire_moyen_age

siege Caquetoire

 

 

  • La chaise à haut dossier : cette chaise monumentale possède souvent un fronton. Elle contient un coffre dans son assise mais perd son dais. Le dossier est formé par des planches jointes sur lesquelles se développe une ornementation.
Applications collées : chapiteaux, corniches, plinthes, .
Le fenestrage est remplacé par des rinceaux et le couronnement fait référence aux arts gréco-romains, par un entablement se terminant par une corniche et une architrave. On retrouve souvent, sur la partie haute du dossier, un motif en forme d'écusson ou un miroir (sorte de cercle bombé en bois poli).